Fournisseur énergie Bordeaux : comment savoir si on paie l’électricité au bon prix ?

L'inertie affichée par les clients dans le choix de leurs propres fournisseurs d’électricité renforce clairement la préférence des autorités pour le maintien d'une tarification réglementée pour les consommateurs résidentiels.

Comme le montre le tableau publié sur le site http://fournisseur-energie-bordeaux.com, huit ans après la déréglementation:
  • les nouveaux acteurs n'ont acquis qu'une part de marché de 12% sur l'électricité
  • et une part de marché de 20% sur le gaz.
La majorité des consommateurs résidentiels de gaz naturel (6,2 millions sur 10,6 millions) et l'écrasante majorité des consommateurs d'électricité résidentiels (28 millions sur 31 millions) préfèrent encore les prix réglementés.

Les prix réglementés et les prix réels

À première vue, ces chiffres semblent prouver que les consommateurs français sont profondément attachés aux prix réglementés, ce qui les justifierait.

Toutefois, en ce qui concerne l'électricité, ce qu'ils démontrent vraiment, c'est l'effet de la fixation de prix réglementés inférieurs aux coûts et donc inférieurs à ce que le prix du marché devrait être. Les clients résidentiels et les petites entreprises continuent de préférer les prix réglementés parce qu'ils sont inférieurs aux offres «concurrentielles».

La situation a changé depuis 2015: le prix du marché de l'électricité a baissé de 50%, passant de 60 € / MWh à 30 € / MWh, alors que les prix réglementés sont désormais basés sur les coûts complets et donc plus proches des prix du marché. Cela signifie que les offres de marché peuvent désormais concurrencer les prix réglementés.